Principe

Cette méthode consiste à appliquer un pénétrant (liquide coloré ou fluorescent) sur la surface à contrôler.
Le liquide pénètre à l’intérieur des défauts débouchant (criques, fissures, porosités, piqûres). Après élimination par lavage de l’excès de pénétrant, la surface est recouverte d’une fine couche de révélateur qui, agissant comme un buvard, «aspire» le pénétrant contenu dans les défauts et donne une tache colorée.

Mode d’examen

Quel que soit le procédé utilisé : ressuage coloré, lumière blanche et pénétrant coloré (rouge) ou ressuage fluorescent, lumière ultraviolette et pénétrant fluorescent, la mise en oeuvre reste identique.
La différence opératoire provient essentiellement de la nature même du pénétrant et du révélateur utilisés.

Mise en oeuvre

Cette méthode s’applique à une grande variété de matériaux compacts et non poreux (matériaux métalliques, plastiques, composites…).
Le pénétrant peut être appliqué au pinceau, au pistolet, à la bombe aérosol ou par immersion.

Intérêt

  • Peut-être effectué sur toutes sortes de matériaux non poreux et non rugueux, de géométrie et de dimensions quelconques ;
  • Facilité de mise en oeuvre ;
  • Bonne sensibilité de détection des défauts avec appréciation de leur longueur ;
  • Ordre de grandeur de la sensibilité de détection d’une fissure : longueur minimale 0,5 millimètres, largeur 10 μm ;
  • Méthode globale autorisant l’examen de la totalité de la surface de la pièce (l’orientation des défauts est sans influence).

unt.